Douter de soi et de ses compétences

Quand j’ai commencé à avoir l’idée de devenir entrepreneur, je me suis posée tout un tas de questions. 


⚡ Est-ce que j’ai les compétences nécessaires ?
⚡ Ai-je assez de connaissances ?
⚡ Est-ce que j’ai assez d’expérience ? 
⚡ Est-ce qu’il ne faudrait pas mieux que je continue à me former un peu dans une autre entreprise avant de me lancer ? 
⚡ Pourquoi les clients me choisiraient moi plutôt qu’une agence de communication qui fait ça depuis bien plus longtemps que moi ? 
⚡ Et si on me demande un truc que je ne sais pas faire, comment je vais faire ?
⚡ Est-ce que j’en suis capable ? 
⚡ Et si le client n’aimait pas mon travail ?
⚡ Est-ce que je vais vraiment pouvoir aider un client ? 
⚡ Est-ce que mon travail est légitime ? 
⚡ Suis-je assez forte en tant que graphiste pour me démarquer des autres ? 

Bref je doutais vraiment de moi et de mes compétences. Je ne me croyais pas capable de le faire.

Se rassurer

🧠 Comme pour me rassurer, en même temps que je commençais à réfléchir sur ce projet, je continuais de chercher des offres d’emploi dans ce domaine. Et je ne trouvais jamais mon bonheur. Outre le fait qu’il fallait avoir 10 ans d’expérience et bac +12, rien ne me faisait rêver. Aucune offre retenait mon attention. 

💪 Alors, je me suis dit qu’il était peut être temps de se créer son propre métier. Cela passait donc par la création de la micro-entreprise. Et qu’en plus c’était la seule solution pour avoir la réponse à toutes mes questions. 

🌊 Du coup je me suis jetée à l’eau. J’étais encore effrayée. Je tentais de me rassurer en me disant que si vraiment ça ne marchait pas, à tout moment je pouvais chercher un poste dans une entreprise. Ce n’était pas un choix définitif. Ce n’était pas non plus une perte de temps.

debut

S'installer durablement

✔ Cette peur a disparu comme par magie quand j’ai signé mon premier contrat. Je voyais que j’avais une vraie valeur ajoutée et que mon travail plaisait. Je me sentais légitime. J’avais trouvé en quelque sorte ma place. Il fallait juste que je m’assois confortablement pour faire cette place à mon image et qu’on ne me la pique pas ! Parce que maintenant que j’étais installée, je ne comptais pas laisser ma place à quelqu’un d’autre. 

👶 Alors certes, il y avait des choses que je ne connaissais pas mais je me suis renseignée, je me suis formée, j’ai testé et maintenant je sais le faire. J’ai joué sur le fait que j’étais un bébé freelance 🍼. Je débutais tout juste. Mes premiers clients étaient donc un peu plus indulgent. Puis, je me suis rendue compte que peu importe le nombre d’années d’expérience, tu ne peux pas tout connaître. À un moment donné, un client te demandera forcément quelque chose que tu maîtrises un peu moins. Mais personnellement, j’adore relever les défis et c’est ce qui fait que tu sors un peu plus chaque jour de ta zone de confort. Après, tu es libre ou non d’accepter, personne t’y oblige. Au début, tu peux très bien sortir un petit peu et vite re-rentré et petit à petit t’éloigner. Un peu comme un bébé qui sort de son terrier. La première fois, il ne fait que quelques mètres autour. Puis plus le temps passe et plus il s’en éloigne, plus il part à la découverte de nouveaux horizons. 

Connaître ses limites

✔ Et surtout, maintenant je connais mes compétences. Si j’ai une demande d’un client qui sort vraiment trop de mon champ de compétences, je l’envoie vers un autre professionnel. Je n’ai pas peur de dire que je ne sais pas faire. Je préfère jouer la carte de l’honnêteté en acceptant le fait que je ne sache pas faire certains trucs plutôt que de m’embarquer dans une galère sans nom, à n’y prendre aucun plaisir et être dans l’incapacité de fournir un travail de qualité. J’explique simplement à mon client que soit je n’ai pas cette compétence, soit c’est un autre métier que graphiste. Et le client adore ma franchise. 

Bref tout ça pour te dire qu’il faut avoir confiance en ses compétences. Mais pour ça, il faut oser se lancer ! 

Et toi, tu avais cette peur là ? Racontes-moi tout !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *