La peur de redevenir salarié

Je pense que c’est la plus grande peur pour les entrepreneurs : celle de redevenir salarié un jour. Elle est synonyme d’échec en quelque sorte. 

Une certaine liberté

Depuis que je suis entrepreneur, j’ai pris beaucoup de liberté. Et pour certaines j’ai vraiment peur de devoir y renoncer un jour en redevenant salarié, à commencer par la liberté dans les horaires.

Et oui, terminé les 8h-16h de présence dans un bureau. Maintenant, je travaille quand je veux.
Si j’ai envie d’aller boire un café en plein après-midi avec une copine, c’est Okayyy.
Si j’ai envie d’aller me balader en montagne un mardi et en contre-partie travailler un samedi, c’est Okayyy.
Si j’ai envie de me faire une grasse mat et finir plus tard le soir en conséquence, c’est Okayyyyy.


Avec cette liberté dans les horaires, j’ai l’impression que le travail n’est plus une contrainte puisque je le fais vraiment quand j’en ai envie. Et surtout je profite beaucoup plus. J’ai l’impression d’être une privilégiée de pouvoir aller skier en semaine sous une tempête de ciel bleu alors que tout le monde travaille. J’ai l’impression de pouvoir être beaucoup plus présente et disponible pour mes proches et mes amies.
Du coup malgré le fait que je travaille beaucoup plus, je ressens beaucoup moins le besoin de vacances.

Chloé

Une meilleure qualité de vie

J’ai tellement gagné en qualité de vie en travaillant à mon domicile, que je n’arriverais plus à retourner tous les matins dans un bureau loin de chez moi.

Terminé les bouchons le matin, fini le tram bondé avec toutes les odeurs de transpiration le soir, au revoir les bises interminables pour se dire bonjour ou les pauses cafés, sans oublier bye-bye le réveil qu’on a envie d’exploser tous les matins !
Je vis à mon rythme. J’écoute mon corps. Si j’ai envie de commencer ma journée par une séance de sport, c’est Okayy.
Si j’ai envie de me faire une pause repas de 3h ou au contraire, de ne pas en prendre, c’est Okayy. 
Si j’ai envie de me lever tôt le matin pour pouvoir profiter de mon après-midi en faisant une sieste, en jardinant, en faisant du sport ou autre, c’est Okayyy.
Si j’ai envie de partir une semaine travailler dans un chalet à la montagne, j’emporte mon ordinateur et c’est Okayyy. De cette façon je peux changer de bureau à l’infini.

J’ai l’impression d’avoir gagné beaucoup de temps et en plus d’être beaucoup plus efficace. Dès que la concentration n’est plus là, je fais un peu de ménage, de vaisselle, je lance une machine. Je rentabilise au maximum mes temps de pause et en plus ils sont beaucoup plus bénéfiques car je déconnecte complètement mon cerveau. C’est d’ailleurs dans ces moments là que des idées apparaissent.

La peur de m'ennuyer

J’ai peur de m’ennuyer dans une entreprise où je ne ferais que du graphisme, sans jamais rencontrer les clients, sans m’occuper de mes réseaux sociaux, … Parce que j’aime beaucoup trop faire toutes les petites tâches nécessaire au bon fonctionnement de mon petit business.

Et oui, j’ai pris l’habitude de toucher à tout, d’avoir une visibilité sur tous les projets, de connaître aussi bien les chiffres de mon entreprise que le prochain logo que je vais présenter. Et cela me plaît vraiment de changer de casquette dans une journée. De cette façon aucune routine peut s’installer. 

Bye-bye la fierté !

Je sais que je serais beaucoup moins fière de moi en recevant chaque mois le virement de mon salaire si j’étais salariée. Parce qu’actuellement, chaque centime qui rentre, je le mérite réellement, je me suis battue pour. Alors oui, il y a des mois où je gagnerais plus en tant que salariée mais je continue de dire que l’argent ne fait pas le bonheur. Être heureuse à son travail, s’épanouir comme je peux le faire au quotidien vaut tout l’or du monde.

Alors oui, on le sait qu’on dit au revoir à certains privilèges comme le chômage, les arrêts maladies, les congés payés ou encore une certaine stabilité financière qui peut permettre de faire des crédits. Mais je peux t’assurer qu’on trouve d’autres solutions. 

Le retour du chef...

J’ai peur d’avoir à nouveau un chef au dessus de moi qui dicte mes actions. C’est tellement plus agréable de faire comme j’ai envie moi et quand j’en ai envie. Difficile de revenir en arrière quand pendant plusieurs années, la seule personne qu’on obéit c’est soi. De ce fait, je suis toujours d’accord avec la décision ou encore avec la direction à suivre. Je ne préfère pas imaginer comment ça serait de devoir à nouveau suivre les ordres de quelqu’un d’autre. 

Mon ressenti

Je sais pertinemment que si je devais redevenir salariée je serais beaucoup moins

〰 heureuse dans ma vie personnelle

〰 épanouie dans mon travail

〰 investie 

〰 fière de moi

Alors pour toutes ces raisons, je me bats chaque jour pour continuer de poursuivre mon rêve et de ne jamais redevenir salariée.

As-tu peur de redevenir salarié ? Racontes moi.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *