Les 7 astuces pour choisir tes typographies

Tu viens de te lancer en tant que free-lance et tu souhaites réduire au maximum les dépenses. C’est pourquoi tu te lances dans la création de ton logo. Tu as voulu commencer par choisir tes typographies en pensant que ça allait être rapide. Sauf que … La réalité est tout autre. Tu t’es rendu compte qu’il existe un nombre invraisemblable de typographies différentes. En plus de ne pas toujours voir les changements d’une écriture à une autre, tu es complètement perdu. Tu ne sais plus où donner la tête.

C’est le cas n’est-ce pas ?

Tu es au bon endroit alors ! Je vais t’expliquer quels sont les points importants à vérifier avant de choisir tes typographies.

Tu as de quoi noter ?

Super, alors c’est parti !

Choisir tes typographies : le casse-tête

Naïvement, tu pensais qu’en 2 secondes l’histoire allait être bouclée. Bim bam boum, tu allais avoir le coup de coeur pour une typographie et fin de game, tu passes à l’étape d’après.

Sauf que cela fait plusieurs heures que tu fais défiler les typographies sur ton écran. Au début tu pensais savoir ce que tu voulais puis plus tu vois les typographies défiler, moins tu sais ce que tu veux. À chaque nouvelle écriture, tu te dis : « Wahouuu celle la est trop belle, aller je la rajoute sur ma liste ». Résultat : choisir tes typographies devient un véritable casse-tête.

Je ne vais pas tout révolutionner. Je t’entends dire « rhooo ». Oui désolée.

Et si ça peut te rassurer, moi aussi je passe de nombreuses heures à la recherche de la typographie parfaite lorsque je crée une identité visuelle.

Simplement, je vais t’aider à choisir tes typographies correctement. Tu vas savoir quoi regarder et comment éliminer tout de suite certaines polices.

différentes typographies

Choisir tes typographies : les erreurs à éviter

1. Tu utilises des typographies qui ne renvoient pas les bonnes valeurs.

Pour faire simple, il existe plusieurs grandes familles de typographies (avec serif, sans serif, cursives, …). Chaque famille renvoie des valeurs différentes. Tu ne peux pas juste choisir tes typographies parce que tu les aimes bien. Il faut aussi être certain qu’elles vont véhiculer les bonnes valeurs.

Prenons un exemple pour que ce soit plus parlant … Si tu te lances en tant qu’avocat, tu ne vas pas choisir des typographies manuscrites, toutes déstructurées. Tu veux que ton logo transmette des valeurs comme le sérieux, le professionnalisme, que ce soit droit, carré, … Pas de la fantaisie ! Tu n’es pas là pour faire rire.

Tu saisis l’idée ?

2. Tu as sélectionné des typographies qui ne sont pas libres de droit

Aïe pas bien.

Je sais, tu as trouvé cette typo trop beeeeeelle. Tu as eu le coup de coeur. Mais si c’est marqué « usage personnel uniquement », il faut lui dire au revoir et recommencer ta recherche pour choisir des typographies qui soient libre de droit. Cela t’évitera des ennuis par la suite …

Après c’est toi qui voit. Moi je dis ça, je dis rien …

3. Tu as choisi une typographie sans accent et sans les caractères spéciaux

Si tu t’es dit « ouais, ça passe ! », tu te mets le doigt dans l’oeil. Parce que ce n’est vraiment pas professionnel d’écrire sans les accents. Ou alors tu vas devoir changer la typographie juste pour la lettre à accentuer. Encore moins joli. Donc tu peux direct oublier.

Et j’ai mon petit secret pour éviter ce genre de problème.

Tu veux le savoir ?

Aller, je te le donne ! J’aime bien chercher des typographies sur Dafont. Et il y a une case que tu peux cocher pour n’avoir que les typographies avec accent. Comme ça, tu n’es pas tenté … Pas mal, n’est-ce pas ?

Dans le même registre, évite les typographies qui n’ont que des lettres capitales ou au contraire qui n’ont pas de majuscule. Cela peut vite être handicapant !

4. Tu as adopté une typographie illisible

Qu’on se le dise, il y a des typographies magnifiques mais qui ne sont pas toujours lisibles… Surtout en fonction des lettres présentes dans ton nom. Et pourtant la règle n°1, c’est que ce soit lisible. Alors si à la lecture du mot, tu ne sais pas s’il s’agit d’un « s » ou d’un « g », tu peux l’oublier. Surtout que toi tu connais ton nom mais ce n’est pas le cas de tes prospects. Tu vas devoir choisir d’autres typographies.

Une typographie peut être illisible car :

  • ses majuscules comportent trop de boucles, trop de détails, trop de superflu,
  • elle ne s’écrit pas sur une ligne et elle est donc trop déstructurée,
  • elle est trop fine et ne ressort pas bien sur les écrans ou pire à l’impression. Tu sais la sensation qu’il n’y avait plus d’encre dans l’imprimante … On oublie !
  • les lettres sont trop serrées et on n’arrive pas bien à les distinguer. Ou au contraire, les lettres sont trop éloignées les unes des autres.

5. Tu as trop de typographies différentes.

Tu n’arrives pas à te décider entre plusieurs typographies et tu te dis, tiens et si j’utilisais toutes les typographies que j’aimais bien.

Nooooooon ! Fausse bonne idée.

Ce n’est pas beau dans un texte. Ça ne sera pas beau non plus dans un logo, je t’assure.

Donc reste sur 3 typographies différentes maximum. Je sais ce n’est pas facile de choisir seulement 3 typographies. Mais tu verras le rendu sera vraiment beaucoup plus professionnel à la fin.

6. Et côté style ?

Oui, il te faut 3 typographies différentes max. Tu as bien noté ça, bravo ! Mais sélectionne des styles à la fois différents mais qui vont ensemble. Oulaaa pas clair tout ça… Je m’explique : sélectionne des typographies qui renvoient les mêmes valeurs mais une typographie en bâton avec serif, une autre manuscrite et enfin une dernière pour les textes toute simple comme de l’Arial.

Pour faire simple, ne sélectionne pas 3 typographies manuscrites. Elles vont trop se ressembler et on arrivera pas à les distinguer.

C’est plus clair ?

6. Et les textes ?

Quand tu es en train de choisir tes typographies pour ton identité visuelle, tu penses surtout aux polices qui vont être présentes sur ton logo. C’est très bien mais tu dois également trouver une typographie pour écrire tes textes. Et clairement la règle n°1 pour cette typographie c’est simplicité.

  • Oublie les fantaisies.
  • Oublie les typographies manuscrites.
  • Oublie les typographies qui comportent que des majuscules.
  • Oublie les typographies avec serif.

Pense lisibilité. Je pense par exemple à l’Arial, au Montserrat, … Ce sont des typographies qui ne fatiguent pas l’oeil. Le but est de donner envie à tes prospects de lire que ce soit des supports sur le web ou en papier !

Choisir tes typographies, un choix cornélien ?

Choisir tes typographies est une étape cruciale dans l’élaboration de son identité visuelle. D’ailleurs, si tu veux connaître toutes les erreurs à ne pas commettre pour avoir un logo professionnel, cet article devrait t’intéresser.

Garde toujours les points suivants en tête, ta typographie doit :

  • renvoyer les bonnes valeurs,
  • être libre de droit,
  • comporter les accents et les caractères spéciaux,
  • avoir les majuscules et les minuscules,
  • être facilement lisible.

Mais pas que !

  • Ne sélectionne pas plus de 3 typographies différentes,
  • pense à varier les styles des typographies,
  • retiens une typographie simple pour les textes,
  • n’essaye pas d’utiliser des effets vieux comme le monde comme les World Art qu’on aimait bien mettre dans nos exposés pendant nos années collège parce qu’à l’époque ça faisait stylé. J’ai bien dit à l’époque.

Les typographies que tu as sélectionnées cochent-elles toutes les cases ?

Si tu ressens le besoin d’être accompagné dans cette partie là, n’hésite pas à me contacter.

Psssst !

Cet article t’a plu ? Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

lettres en bois
lettres
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *