La concurrence existe-t-elle
dans le monde des free-lances ?

Si toi aussi tu souhaites devenir free-lance, tu as dû (ou tu dois) te poser cette question : il y a déjà beaucoup de concurrence, comment je vais faire pour trouver ma place et avoir du travail ? 

Et tu as raison de te poser cette question. 

Pour répondre à ta question, ça serait te mentir de te dire que tu seras tout seul dans ton domaine. Et tu t’en doutes. Tu le sais qu’il y a en déjà qui sont installés depuis parfois très longtemps même. Mais laisses-moi te rassurer. Selon moi, il n’y a pas de concurrence. 

Oui oui, tu as bien lu. Pour moi il n’y a pas de concurrence. Tu veux savoir pourquoi je te dis ça ? Tout simplement parce que tu es unique. Tu te démarques sur plein de points que je vais te détailler sans plus attendre.

Ma vision de graphiste

Bien évidement, tout ce dont je vais te parler me concerne. Je te parle de ce que je vis au quotidien en tant que graphiste. Mais crois moi, tu peux dupliquer tous les points que je te donne à ton activité. 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que tous les métiers ont des concurrents et inutile de te dire que les graphistes n’échappent pas à la règle. 

Avant de te dévoiler mon point de vue, ne vois pas la concurrence comme un concours où il doit y avoir un premier. 

Et oui, ce n’est pas comme dans Koh Lanta où il n’y a qu’un seul gagnant à la fin. 

Même si tu ne remportes pas une vente, le jeu n’est pas terminé. Tu auras des millions d’autres occasions pour décrocher d’autres contrats et qui seront peut-être plus intéressants encore ! 

Ne vois pas non plus la concurrence comme une compétition féroce. Si je compare ton business à l’athlétisme, il faut vraiment le voir comme un marathon et non comme un sprint. Tout ne se joue pas sur une course et sur une petite distance. Accepte simplement le fait que parfois ton offre n’est peut-être pas plus adaptée à ton prospect. Et donc qu’il aille voir la concurrence. Parce que tu n’auras jamais le monopole sur ton activité. 

Donc quoiqu’il arrive reste toujours loyale. 

Tu es prêt à découvrir tous les points qui font que tu te démarques ? 

Aller, c’est parti !

1. Chacun à son process

Chaque graphiste a une méthode de travail qui lui est propre. Il s’organise de façon à être le plus efficace possible. 

Certains vont avoir un process très brouillon voire inexistant. Et d’autres, au contraire auront un process très carré. Personnellement, je fais partie de la deuxième team. 

Et crois-moi, il est parfaitement inutile d’essayer de copier l’organisation du voisin. 

Pourquoi ?

Parce qu’elle lui convient à lui. Il a mis son coeur dedans, mais aussi ses valeurs. 

Et toi, tu n’es pas lui donc elle ne te conviendra pas forcément. 

Clairement, je sais que je me différencie énormément de la concurrence sur ce point. Avant de signer un contrat avec un client, je lui fais part de mon process. Si cela ne lui convient pas, il est libre de choisir un autre prestataire qui lui correspondra mieux. 

Mais je sais que je soigne énormément mes supports de communication. Et c’est souvent ce qui fait (entre-autre) pencher la balance de mon côté. Ça montre mon professionnalisme, mon sérieux, mon univers et mon process à mon client.

2. Chacun à sa personnalité

Chaque personne est unique.

On a tous notre caractère, notre personnalité et nos valeurs.

Personnellement, j’aime la franchise : je dis ce que je pense et je souhaite que mes clients me disent lorsqu’ils n’aiment pas quelque chose. Je mets un point d’honneur sur cette valeur, parce que pour moi, c’est la base d’une relation de confiance nécessaire à une bonne collaboration. 

Autre point de ma personnalité, j’adore rigoler. Alors si tu n’es pas à l’aise avec cela, aucun problème, tu trouveras un prestataire qui collera mieux avec ta personnalité.

Ton caractère. Tes valeurs. Ta personnalité. Bref, ce sont des points sur lesquels tu ne peux pas mentir. Alors sois toi-même. Ne ment pas à ta clientèle. Et tu verras, c’est ce qui va plaire et amener du monde. Et en plus, tu vas attirer des personnes qui ont les mêmes valeurs que toi. 

Clairement, j’ai réussi à décrocher de nombreux contrats parce qu’on avait eu un super feeling lors d’un appel, parce que j’avais les mêmes valeurs que mon prospect, qu’il se reconnaissait dans mon discours. Et ça, personne ne peut me le voler ! 

Tu es toujours là ? 

Super ! 

concurrence freelance

3. Chacun à ses compétences

Pour parler de ce que je connais : le métier de graphiste est tellement large qu’il est impossible de savoir tout faire.

Par exemple, je ne sais pas dessiner alors lorsqu’on me demande de réaliser des illustrations, je suis incapable de mener à bien ce projet. Donc j’oriente mon prospect vers un confrère. 

Et je sais que c’est le cas pour de nombreux métiers.

Tu peux être community manager et ne pas maîtriser tous les réseaux sociaux, avoir tes chouchous. Et si quelqu’un te demande une mission à réaliser sur Facebook et que tu ne maîtrise pas l’outil.

Tu vas faire quoi ?

Tu vas l’orienter vers une personne qui peut mener à bien cette mission.

C’est vrai, non ?

4. Chacun à son univers graphique

Encore une fois, je vais repartir de l’exemple du graphiste … 

Lorsqu’on regarde les différents portfolio, on voit clairement la patte de chacun. On a tous un univers unique dans lequel on est à l’aise. Et c’est clairement ce que notre prospect remarque en premier. D’ailleurs, je reçois souvent des messages : « j’adore ton univers, c’est pour ça que j’aimerais te confier tel projet… ».

C’est la même chose pour les rédacteurs web. Chacun à son style d’écriture. 

On ne peut pas plaire à tout le monde.

Et c’est Okay. 

Tu suis toujours ? 

Alors, on continue !

5. Chacun à ses clients idéaux

Est-ce que tu as déjà discuté avec d’autres free-lances de ton domaine ? 

Oui ?! 

Si c’est le cas, tu as dû te rendre compte que chacun à une cible très particulière. Et qui est complètement différente de la tienne. 

Donc ils n’iront jamais prospecter les mêmes personnes que toi. 

Par exemple, certains préfèrent travailler avec de très grosses entreprises, d’autres aiment collaborer avec des agences de communication. 

Pour ma part, je suis vraiment à l’aise avec les free-lances. En plus de comprendre leur quotidien, leurs problématiques, j’ai vraiment l’impression de les aider à développer leur projet. Je me revois à mes débuts, et je trouve cela passionnant.

6. Chacun à ses préférences

J’ai rencontré dernièrement une graphiste qui me dit qu’elle détestait réaliser des logos. Et c’est okay.

L’objectif est de se faire plaisir dans son travail alors elle ne propose plus la création de logos. Personnellement, je ne suis pas à l’aise avec la création de packaging, c’est pour cela que je ne propose pas ce type de prestations.

En proposant des prestations différentes tout en étant innovant, on se démarque forcément des autres. 

Et que pense les autres de la concurrence ?

Et oui, tu dois surement te demander si je suis la seule à dire qu’il n’y a pas de concurrence. 

Pour en avoir parlé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux, ou lors d’événements entre free-lances, tout le monde est unanime. 

Nous sommes tous uniques.

Chacun à son process.

Chacun à sa personnalité.

Chacun à ses compétences.

Chacun à son univers, son style.

Chacun à son client idéal.

Chacun à ses préférences.

Nous sommes arrivés à la conclusion suivante : nous ne sommes pas concurrentes mais toutes complémentaires. 

Je pars du principe qu’il y a du travail pour tout le monde. Nous sommes tous dans le même bateau alors autant en profiter pour s’entraider. 

Et comment s’entraider ? 

Cela passe par 

  • donner mon avis quand une collègue graphiste me le demande
  • donner une astuce pour gagner du temps ou pour réaliser un truc
  • donner un contrat quand cela ne fait pas partie de mes compétences.

Si tu trouves qu’il y a beaucoup de concurrences, je pense qu’il suffit simplement de trouver ton truc à toi, ce qui te différenciera des autres et te rendra unique.

Et pour toi, la concurrence existe-t-elle ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *